Tout savoir sur les médecines alternatives et complémentaires
Recherche
banniere atoutsavoirVotre
PUB
 
 

Attaque en règle contre l'homéopathie

Article de Resus Posté le 27-02-2018 Journal: "Bien-être,Santé,Beauté et Alternative"   Ile-de-France

Attaque en règle contre l'homéopathie


Bonjour à tous, 

Vous vous souvenez certainement que nous avions dénoncé en octobre dernier l'attaque en règle contre l'homéopathie diligentée par le Conseil scientifique des Académies des sciences européennesPendant longtemps, les tenants de l'allopathie ou les médecins les plus orthodoxes se contentaient de sourire avec désintérêt au mieux, avec condescendance au pire, quand on leur parlait d'homéopathie. « C'est du placebo, mais prenez vos granules au sucre si ça vous chante » était bon an mal an le refrain auquel on s'était habitué. 

Avec ce rapport, un cap a été passé, car de simplement « inutiles », les remèdes homéo sont devenus « dangereux », refrain anxiogène repris en choeur par les médias grand public. Pas dangereux en soi, bien sûr, mais dangereux parce qu'ils vous écartent du droit chemin : les médicaments allopathiques. 

On retrouve cette rhétorique du danger homéopathique dans les récentes prises de position de la puissante FDA américaine (Food and Drug Administration), instance de régulation des médicaments, vaccins, et dispositifs de santé. Jusqu'ici, les produits homéopathiques étaient produits et distribués aux États-Unis sans avoir besoin d'être approuvés par la FDA. Comme chez nous, ils relevaient de la pharmacopée traditionnelle et court-circuitaient le circuit du médicament. Mais du fait que le marché des remèdes homéo est en pleine expansion, la FDA a décidé en décembre dernier qu'il était temps de modifier ce cadre. L'agence souhaite en effet pouvoir soumettre les nouveaux remèdes homéopathiques aux mêmes exigences que les médicaments.  

« On est en train de détruire méthodiquement l'homéopathie, en lui en imposant des tests qu'elle ne peut pas passer », s'insurge l'homéopathe Jacqueline Peker. « Ce sont deux médecines totalement incomparables, auxquelles on voudrait donner le même langage pour les soumettre aux mêmes épreuves, c'est absurde. » Et de préciser : « Pour une douleur à l'épaule, par exemple, la médecine conventionnelle proposera des protocoles standardisés, IRM, infiltrations, anti-inflammatoires, etc. Pour l'homéopathie, il n'y a pas de pharmacologie, pas un remède spécifique, mais une myriade de réponses possibles selon la situation spécifique de la personne : sa douleur s'accentue-t-elle au mouvement ou non ? À la chaleur ou au froid ? Quelles sont ses dispositions psychologiques ? Dans ces conditions, soumettre les remèdes homéo à ce type d'épreuve d'efficacité standardisée, c'est une démarche vouée à l'échec. » 

Jusqu'où la FDA souhaite-t-elle étendre son contrôle sur l'homéopathie ?Difficile à dire à ce stade. Pour le moment, pas à l'ensemble des remèdes de la pharmacopée en tout cas, car la tâche serait titanesque et elle n'en a pas les moyens humains. Elle dit vouloir donc se concentrer sur six catégories qu'elle considère comme « à risque », parmi lesquels des remèdes contenant des « ingrédients potentiellement dangereux ». Et de citer des produits contenant les souches homéopathiques Belladona ou Nux Vomica, remèdes à base de toxiques ultra dilués. Autant dire que les grands classiques de l'homéopathie comme Arsenicum, Aconit et autre Arnica seront également dans le collimateur. Qu'il faille vérifier que ces produits répondent à certains standards de qualité ou de pureté, on le comprend fort bien. Mais qui décidera ensuite de leur efficacité et sur quels critères ? Janet Woodcock, en charge du dossier à la FDA, dit que l'agence n'hésitera pas à « poursuivre » les produits qui causent – ou pourraient causer – un « dommage manifeste ».

« En attendant, contrairement à tant de médicaments qui ont passé haut la main les tests de la pharmacologie moderne et sont vendus par millions de boîtes, à ma connaissance, Nux Vomica n'a jamais tué personne », rétorque Jacqueline Peker. 
Dont acte.

Prenez-soin de vous, 

Arnaud Lerch
Alternative Santé


Voir ce site: https://www.alternativesante.fr

Poster un commentaire