Tout savoir sur les médecines alternatives et complémentaires
Recherche
banniere atoutsavoirVotre
PUB
 
 

La plante rituelle de l'arthrose

Fiche de Resus Posté le 09-06-2017 Revue: "Santé Nature Innovation et Actualité"   Lettre Info.

La plante rituelle de l'arthrose


La plante rituelle de l'arthrose

Chère lectrice, cher lecteur,

« Sa résine [de cette plante rituelle] figure parmi les produits de santé naturels les plus employés à l'heure actuelle », selon l'encyclopédie médicale en ligne Passeport-Santé. [1]
« Quatre études portant sur un total de 250 personnes souffrant d'arthrose du genou ont montré une réduction de la douleur, une amélioration des performances physiques et une réduction de la gravité de la maladie chez les patients traités avec [cette plante rituelle] ».
Vous avez bien lu :

Réduction de la douleur
Amélioration des performances physiques
réduction de la gravité de la maladie !!!
Ceci pour une maladie douloureuse, invalidante, et extrêmement répandue, pour laquelle on vous ressasse qu'il n'y a « pas de traitement » !!
Et soyez sûr d'une chose :

Vous n'entendrez jamais parler des vertus de cette plante rituelle à la télévision, ni même dans les hôpitaux ni chez la plupart des médecins !!!

Vous connaissez cette plante rituelle depuis votre plus tendre enfance

Vous connaissez pourtant cette plante rituelle depuis votre plus tendre enfance.

Vous reconnaissez immédiatement son odeur.

Vous savez qu'elle était considérée comme sacrée par les Juifs de l'Ancien Testament, qu'on utilise sa résine dans les cultes des temples bouddhistes comme dans les églises et les cathédrales.

Vous savez très probablement aussi que les rois Mages en apportèrent en offrande à l'Enfant-Jésus :
Cette plante rituelle
est si précieuse qu'elle fut offerte à l'Enfant-Jésus par les Rois mages, avec l'or et la myrrhe.

Communiqué du CNRS (Conseil National de la Recherche Scientifique)

Vous avez peut-être même vu tout récemment ce communiqué du CNRS sur le parfum de la Reine de Saba, toujours au sujet de CETTE MÊME PLANTE RITUELLE : [2]

Le CNRS a publié en décembre 2016 ce communiqué annonçant avoir enfin percé le mystère de cette plante au niveau moléculaire.

Mais personne, non personne, ne vous aura dit que ce n'était pas « pour le plaisir » que la Reine de Saba s'en enduisait, ni que les « Mages venus d'Orient » se donnèrent le mal d'en apporter.

C'est parce qu'il s'agit d'une plante médicinale exceptionnelle, évidemment !!

Divise par deux le besoin de cortisone chez les asthmatiques

Je vous ai indiqué que cette plante réduit les douleurs d'arthrose, améliore les capacités physiques des patients, et réduit la gravité de la maladie.

Mais dans une étude scientifique publiée récemment, 500 mg par jour d'un simple extrait de cette plante a permis de diviser par deux les besoins en corticostéroïdes des asthmatiques [3], là encore une maladie très mal soignée par la médecine et qui continue à être fatale pour certains patients.

Et ce n'est que le début des vertus étonnantes de cette plante rituelle :

Toujours selon l'encyclopédie en ligne Passeport-Santé, cette plante est le plus utilisée :

« par les patients souffrant de maladies inflammatoires intestinales (maladie de Crohn, colite ulcéreuse) ou articulaires (arthrite rhumatoïde). Ses effets sont dus principalement aux acides boswelliques, des composés contenus dans la résine et capables de réduire l'inflammation. Ces derniers diminuent également la constriction des bronches, ce qui explique son emploi de plus en plus répandu dans le traitement de l'asthme. »
Cela fait beaucoup.

Mais ce n'est pas encore tout.

Car l'huile essentielle de cette plante est plus puissante encore ! Elle est efficace :
  • Contre les fatigues et en cas de convalescence

  • Pour éviter la propagation des virus et renforcer le système immunitaire

  • En cas de bronchite, sinusite, mal de gorge, toux, rhume et grippe

  • Contre l'arthrose, l'arthrite, la sciatique et la tendinite

  • Contre les plaies, cicatrices, vergetures, infections, mycoses, champignons, peau grasse, ulcères?

Vous trouvez en outre une longue liste d'effets positifs sur le moral : en cas d'angoisse, de pessimisme, de problème de concentration, de déprime saisonnière, besoin de relaxation, elle stimule aussi la créativité?

Je préfère m'arrêter là car cela ne fait pas sérieux, j'en ai conscience.

Mais je n'ai pas inventé un seul mot de ce que j'ai écrit ci-dessous. Il y en a encore bien d'autres :

Vous pouvez consulter toutes les sources et références scientifiques confirmant ces informations dans l'encyclopédie médicale en ligne (lien en bas de mon message). [4]

A ce stade, peut-être aimeriez-vous que je vous donne, ou que je vous confirme, le nom de cette plante rituelle que vous avez probablement deviné.

Mais ce n'est pas le but de mon message.

Le but de mon message est de sensibiliser la population sur l'existence de ces plantes qui soignent, et la nécessité absolue de se prendre en main pour, enfin, se former, s'informer, et mettre en pratique l'usage des plantes dans sa vie et celle des autres.

Pour cela, j'ai décidé de diffuser une offre exceptionnelle de découverte du journal Plantes & Bien-Être, en vous offrant un numéro spécial où vous trouverez le nom de cette plante rituelle, en page 7.

Car Plantes & Bien-Être est le meilleur moyen de diffuser un enseignement complet et pratique sur les plantes médicinales le plus largement possible dans la population. Vous constaterez de vos propres yeux que le nom de cette plante, et la posologie à utiliser, et les effets à en attendre, ne représentent qu'une infime partie des richesses que vous trouverez dans ce numéro :

La recherche sur les plantes en plein boom !

La recherche sur les plantes médicinales est en train de faire des progrès spectaculaires :

Pas moins de 10 377 nouvelles plantes possédant des vertus médicinales ont été répertoriées cette année par le centre de recherche botanique des Kew Gardens (un des plus grands du monde, à Londres) ! [5]

C'est la plus forte hausse de l'histoire : + 59 % en un an !

Les chercheurs sont sur-excités devant cette moisson incroyable de nouveaux remèdes naturels.

Mais en tant que patient, vous continuez d'être privé de la plupart des bienfaits de la médecine des plantes :

  • L'arnica a des effets stupéfiants contre les douleurs articulaires, les coups, les bosses. Mais les médecins continuent à prescrire en priorité le Doliprane, Voltarène et autres produits pharmaceutiques ;
  • La tisane de passiflore et valériane peut sauver de l'insomnie ; mais des millions de personnes sont mises sous somnifères chimiques qui peuvent faire perdre le sommeil naturel ;
  • De nombreuses toux rebelles sont stoppées en quelques jours par un sirop à base de radis noir ; mais les patients reçoivent en priorité des ordonnances d'anti-tussifs opiacés ou de sirops anti-histaminiques aux effets néfastes notoires ;
  • Depuis 1979, les études ont prouvé que les extraits du millepertuis sont aussi efficaces que les antidépresseurs, et beaucoup moins dangereux ; mais ils sont rarement conseillés aux patients.

A force de donner la priorité aux médicaments, l'industrie pharma a réussi à multiplier la consommation de médicaments en France par 350 depuis 1950, selon une étude parue dans la revue Alternatives Economiques. [6]

Mais ce n'est pas un hasard. J'ose écrire que cette évolution a été, en partie, organisée :

Lutte intestine contre la médecine des plantes

Autant la connaissance des plantes progresse chez les scientifiques, autant les autorités de santé lui mettent des bâtons dans les roues !

La suppression du diplôme d'herboriste par le gouvernement de Vichy en 1941 n'est toujours pas abolie ! La France ne compte plus que 15 herboristeries, contre 23 000 pharmacies [7] ;

La dernière herboriste diplômée, Marie-Antoinette Mulot, est décédée le 9 novembre 1999, sans que nulle autorité ne s'en inquiète ; [8]

Les cueilleurs de plantes sauvages qui récoltaient le fumeterre, le gattilier, la scrofulaire, la bardane et l'achillée millefeuille, ne sont plus qu'une poignée ;

Seules 30 plantes sont encore au programme en faculté de médecine, sur plus de 800 000 connues !!

Pire encore, il y a les nouvelles réglementations européennes sur les plantes. Il est désormais interdit d'indiquer que le fenouil aide à la digestion ; que le thym soulage la bronchite ; et même que la camomille calme les nerfs et favorise le sommeil !!

Tout semble organisé pour nous essayer de continuer à nous vendre le plus longtemps possible, à des prix exorbitants, des médicaments artificiels qui ne sont que de pâles copies de ce que la Nature nous avait donné gratuitement.

Et c'est pour bénéficier malgré tout et immédiatement des nouvelles découvertes sur les plantes médicinales que 57 000 fidèles lecteurs reçoivent, chaque mois, Plantes & Bien-Être.

 

Des remèdes qui abolissent des années de souffrance

Sans attendre de vous compter parmi nos correspondants réguliers, j'aimerais vous indiquer ces remèdes simples connus des « anciens ». Ils vous seront utiles dans les prochaines semaines :

Les Françaises dépensent près de 20 milliards par an pour des cosmétiques souvent bourrés de produits chimiques nocifs. Pourtant, la plus efficace des crèmes anti-rides est un mélange naturel d'huile de jojoba et d'essence de géranium !

Les cerises contiennent de fortes doses de mélatonine, l'hormone du sommeil. En manger une poignée une demi-heure avant de se coucher pour une nuit sereine ;

Si vous sentez qu'un rhume vous menace. Employez ce remède d'urgence : une infusion de thym, de cannelle et fleur de sureau (une cuillère à café de chaque plante dans un litre d'eau). Ne vous étonnez pas de transpirer beaucoup et d'uriner souvent, c'est le secret du remède !

Plantes vertes : faites pousser un aloe vera dans votre salon. En cas de brûlure, vous découperez une feuille ; le gel qui en sort crée une seconde peau, il est apaisant et anti-inflammatoire, diminue la douleur et hâte la cicatrisation ;

Hygiène et odeur des pieds : faire un bain de pied dans du thé noir fort chaque jour pendant 30 minutes. Les tanins tuent les bactéries et referment les pores ;

Jambes lourdes, crampes, varices, pieds gonflés : l'hamamélis et la vigne rouge tonifient les veines, stimulent la circulation en douceur.

Découverte des nouvelles vertus des plantes

Les plus grands savants, historiquement, ont étudié la botanique. Dans les herboristeries de village, les jardins de curé, on trouvait autrefois des plantes contre les fièvres, les infections, les convalescences. Chacun s'en servait comme fortifiantes ou pour « nettoyer le sang » aux changements de saison. Ces pratiques populaires marchaient. Beaucoup ont été récemment confirmées par des études.

Mais le véritable boom dans la connaissance des plantes est seulement en train de se produire en ce moment. La médecine de pointe se sert d'ailleurs de certaines découvertes :

  • Des cancers comme la maladie de Hodgkin et la leucémie sont traités (sans le dire aux patients) avec les feuilles de la pervenche de Madagascar, dont sont tirés les médicaments de chimiothérapie vinblastine et vincristine. Le cancer du sein est traité par un extrait d'if (taxol et taxotère), efficace aussi contre le cancer des ovaires ;
  • La digitale est utilisée comme stimulant cardiaque ; l'aubépine au contraire, calme les palpitations ;
  • Le Prix Nobel de médecine a été attribué en 2015 pour un traitement contre le paludisme à base d'une simple plante chinoise, l'artemisia.
  • Les soins palliatifs et les antidouleurs les plus puissants sont fabriqués à partir du pavot (papaver somniferum) dont on extrait la morphine.

Mais toutes les vertus des plantes ne sont pas, loin de là, exploitées et mises au service de la santé des patients.

Il n'y a qu'en lisant Plantes & Bien-Être que chacun peut accéder dès maintenant à toutes les plantes qui nourrissent, celles qui soignent, celles qui sauvent, leurs actions, leurs dangers et interactions avec les médicaments. Ainsi vous prenez votre indépendance vis-à-vis du lobby pharmaceutique et de toute autre forme de pouvoir cherchant à ralentir la marche inéluctable vers le grand retour des plantes médicinales.

Préparez vos propres remèdes

Car Plantes & Bien-Être vous indique comment préparer chez vous vos propres remèdes qui fonctionnent.

Vous apprendrez à faire vos macérats huileux, vos cataplasmes, à choisir les bons mélanges pour vos tisanes, les bonnes huiles essentielles.

Vous découvrirez comme il est facile de cultiver les « simples » de nos ancêtres, mais aussi les plantes médicinales des autres cultures : pharmacopée chinoise, amazonienne, plantes tibétaines et ayurvédiques (médecine indienne), ainsi que les nouvelles espèces médicinales.

Même si vous habitez en appartement, un bac à fleurs ou un petit balcon permettent déjà de cultiver chez vous une pharmacie naturelle de secours.

Et si vous n'avez pas la main verte, Plantes & Bien-Être vous donne les informations pour vous les procurer au bon prix en herboristerie ou sur Internet.

Recevez GRATUITEMENT deux dossiers spéciaux et le numéro de Plantes & Bien-Être en cours

Je vous propose de vous envoyer maintenant, gratuitement, le Dossier Spécial : « Phytothérapie, tout savoir pour bien commencer », si vous décidez de faire un abonnement d'essai à la revue Plantes & Bien-Être.
 C'est un dossier entièrement gratuit de 20 pages, riche en informations pratiques, illustrations, formules faciles à comprendre pour faire ses premiers pas « en vrai » avec les plantes médicinales. 

En phytothérapie, nous n'osons pas toujours poser des questions simples, au risque de paraître ignorants. Peut-être nous sentons nous un peu honteux, jugés par une communauté qui serait plus « savante » ? 

Ce dossier aidera ainsi chacun à reprendre confiance et à ne plus se laisser intimider, car il commence par le BA-BA, avant d'aborder des sujets plus techniques : 

  • Les formes sous lesquelles vous pouvez trouver les principales plantes médicinales : comprimés, extraits liquides, teintures-mères, etc.,   

  • Vous allez comprendre ce que c'est qu'une galénique (rien de compliqué !) et pourquoi chaque « galénique » a ses particularités et qu'elle doit toujours être respectée dans la préparation d'un remède (sous peine d'échec assuré).   

  • Tisane, décoction, cataplasmes, gargarismes, inhalations : de quoi s'agit-il précisément, quand privilégier l'un plutôt que l'autre ?   

  • Une plante détersive, émétique, hémostatique, cholagogue, sécrétagogue, émolliente, révulsive etc. : tous ces mots compliqués donnent un peu le tournis, mais il ne faut pas en avoir peur. Ce dossier vous explique simplement ce qu'ils veulent dire. Et vous allez voir que vous n'êtes pas du tout obligés de tout retenir ! 


Dans ce Dossier Spécial : « Phytothérapie, tout savoir pour bien commencer », les experts de Plantes & Bien-Être répondent à de nombreuses autres questions pratiques :

  • Comment reconnaître les gélules et les pilules à éviter ;   

  • Quels sont les marques et les fournisseurs de plantes dont la démarche qualitative est reconnue ?   

  • Que vaut vraiment le label « bio » pour les plantes ?   

  • Les 9 plantes couramment utilisées qui peuvent modifier l'action des médicaments (parmi les plus connues on peut déjà citer l'échinacée, le ginkgo, le millepertuis ou le jus de pamplemousse, mais d'autres figurent dans un tableau récapitulatif),   

  • Le tableau des 100 plantes à éviter : elles contiennent certains principes actifs qui peuvent être dangereux (vous allez peut-être y retrouver des plantes que vous utilisez, souvent à mauvais escient !)   

  • Le lexique qui permet de retrouver toutes les notions qui y sont abordées. Personne ne peut se sentir « exclu » à cause de termes trop techniques ou d'un « verbiage » compliqué réservé à des spécialistes.

Bien sûr, vous trouverez également dans ce Dossier Spécial entièrement gratuit les coordonnées des herboristeries les plus importantes et les plus dignes de confiance, partout en France. Des plus connues, aux plus?secrètes. 

Mais aussi les meilleures adresses pour :

  • suivre une formation en phytothérapie,   

  • retourner s'instruire sur les bancs d'une école?de plantes,   

  • adhérer à une association de passionnés pour partager et échanger sur les meilleures recettes médicinales  

Je trouverais tellement dommage pour vous que vous ne fassiez pas cet essai, qu'en plus de votre dossier « Phytothérapie, tout savoir pour bien commencer », je voudrais également vous faire parvenir gratuitement le guide de 44 pages « 7 remèdes naturels à base de plantes » que mon équipe a réalisé avec les conseils des meilleurs spécialistes de la phytothérapie et de l'aromathérapie. 

C'est un mode d'emploi clair, détaillé, avec les photos des plantes et leur description qui vous permettront de les reconnaître très facilement dans la nature

Ce guide vous donne les indications et les doses précises pour soigner de très nombreuses maladies du quotidien aussi bien que des maux plus graves. 

Par exemple, il ne se contente pas de dire que « le plantain est une efficace pour prendre soin de vos yeux ». 

Il vous précise la variété (le plantain lancéolé), la quantité nécessaire (20 g de feuilles sèches pour 200 ml d'eau) et les cas où vous pouvez l'utiliser avec de bons résultats (yeux enflammés suite à un choc, une poussière, un insecte). 

Ce n'est là qu'un simple exemple, mais vous trouverez des remèdes extrêmement détaillés qui vous permettront aussi de :

  • Choisir les plantes plus efficaces qu'un psy pour traiter la dépression,
     

  • Améliorer votre transit intestinal (constipation, diarrhée, etc.),
     

  • Traiter le syndrome métabolique (syndrome de la bedaine),
     

  • Conserver une vision d'aigle jusqu'à la fin de ses jours,
     

  • Dormir à nouveau comme un petit bébé,
     

  • Garder l'esprit vif d'un académicien à tout âge.

Et pour vous plonger immédiatement dans l'actualité des plantes, je vous offre le numéro en cours de Plantes & Bien-Être. 

Plantes & Bien-Être vous apporte chaque mois 24 pages remplies à ras-bord de conseils pratiques et amusants, sans le moindre centimètre carré de publicité.

Aujourd'hui, le fil de la tradition et notre lien intemporel avec la Nature ont été coupés, en grande partie volontairement, ou du moins en profitant du fait que les patients étaient en train de regarder ailleurs.



Voir ce site: http://www.santenatureinnovation.com

Poster un commentaire